Eki.Art 30 mai 2015

Naked Eye, 2014, Caroline Corbasson

Caroline_Corbasson_Ekiart_Ekimetrics_Constellation

Caroline Corbasson, née en 1989, vit et travaille à Paris

Une constellation de données ou la constellation en données ? Nourrie d’une culture scientifique et littéraire en équilibre entre René Descartes et Jules Verne, Caroline Corbasson s’intéresse aux étoiles, aux constellations, aux planètes, à l’astrophysique, à la voie lactée, aux télescopes, aux années-lumière, aux livres, aux atlas. Son art rappelle combien l’histoire de la modernité s’est faite sur la disposition des créateurs à devenir voyants. Si Corbasson tient son office dans les arts visuels, c’est que la vue est le sens « le plus universel et le plus noble » et que par conséquent, il n’y a pas de doute que « les inventions qui servent à augmenter sa puissance, ne soient des plus utiles qui puissent être.» Ainsi va de Naked Eye, une carte du ciel tracée au graphite qui se substitue aux « merveilleuses lunettes astronomiques » et qui prouve que l’artiste, par n’importe quel moyen de la science et de l’esprit, porte le regard plus loin que n’avait coutume d’aller notre imagination.